parodier : un autre regard
Les livres et les CDs 
Jacques Brel
Auteur

contact

Georges Brassens parodie chanson


avez-vous déjà lu ainsi * Georges Brassens
* Georges Brassens


1) Les véreux d'la République

Les gens qui voient tout en noir
Disent que c'est notoire
Pas un pour racheter
Celui qui s'est laissé piéger s'est laissé coffrer
Mais je continue à faire
Le tri dans les affaires
Ceux qui font leur devoir
Je n'veux pas les voir dans l' même sac que les moutons noirs

Refrain :
Les gros véreux qui fricotent sur le fric public
Fric public, fric public
En s'foutant pas mal d'la République
Des braves gens honnêtes
Les gros véreux qui fricotent sur le fric public
Fric public, fric public
En osant nous parler d'éthique
Leur p'tites gueules j'y suis allergique

Quand viennent les jours du scrutin
Ils battent les chemins
Respirent not' air impur
Jurent qu'ils f'ront repeindre les murs et l'bonheur du quartier
Et repartent tranquillement
Chez ces gens-là on ment
C'est l'prix d'la sinécure
Pour garder l'eau du bain ils noieraient même le bébé

Les gros véreux qui fricotent sur le fric public
Fric public, fric public
En s'foutant pas mal d'la République
Des braves gens honnêtes
Les gros véreux qui fricotent sur le fric public
Fric public, fric public
En osant nous parler d'éthique
Leur p'tites gueules j'y suis allergique

Quand quelqu'un de vraiment bien
S'aventure sur ce ch'min
Ils l'excluent du parti
On en rient tell'ment qu'il abandonne le malheureux
Ça veut être le roi d'la ville
Du département de la région du pays
Ça veut nous voir tout tremblant
Ces gens sont pas heureux

Les gros véreux qui fricotent sur le fric public
Fric public, fric public
En s'foutant pas mal d'la République
Des braves gens honnêtes
Les gros véreux qui fricotent sur le fric public
Fric public, fric public
En osant nous parler d'éthique
Leur p'tites gueules j'y suis allergique

Quand ces rimes auront tourné
Qu'elles seront méditées
Pour tous ces mécréants
Le jour du scrutin le verdict sera sans retour
Ce s'ra la déconvenue
Les roitelets seront nus (roit'lets)
Sur un d'leurs fameux bancs
Ils pourront méditer sur leur sale vie sans amour

Les gros véreux qui fricotent sur le fric public
Fric public, fric public
En s'foutant pas mal d'la République
Des braves gens honnêtes
Les gros véreux qui fricotent sur le fric public
Fric public, fric public
En osant nous parler d'éthique
Leur p'tites gueules j'y suis allergique

Auteur : Stéphane TERNOISE

Titre de l'oeuvre originale : LES AMOUREUX DES BANCS PUBLICS (Georges Brassens) 3'03

Pour le PROGRAMME DES OEUVRES DIFFUSEES destiné à la SACEM (formulaire jaune) :
Notez simplement : Les véreux d'la République (Stéphane TERNOISE)

2) Chansons pour les magouilleurs

Elle est à toi cette maison
Toi parfois l'ami des maçons
Qui la paya une bouchée d'pain
Qui paya à peine les parpaings
Toi qui rêve d'être not' président
Qui sait comment plaire aux marchands
Tous les gens bien commissionnés
Par quelques marchés détournés
Ce n'est que pour une belle villa
Pour figurer dans le décor
Où des stars fanfaronnent encore
Que tu es tombé aussi bas

Refrain : Toi l'magouilleur quand tu tomb'ras
J'crois bien qu'personne te retiendra
Et ce s'ront même les officiels
Les plus infidèles

Elle est à toi cette maison
Toi monsieur fausses facturations
Auto-proclamé l'plus malin
Des bandits politique-chemin
Toi qui t'prétends un homme charmant
Qui sait comment plaire aux marchands
Tous les gens bien commissionnés
Qu'aiment t'inviter à déjeuner
Tout ça pour un château d' rupinv Mais tu jouis dans ce décor
Où des starlettes font un effort
En échange de quelques festins

: Toi l'magouilleur quand tu tomb'ras
J'crois bien qu'personne te retiendra
Et ce s'ront même les officiels
Les plus infidèles

Elle est à toi cette maison
Toi qui grignotes dans les millions
L'intermédiaire très bien nourri
Qui sait surfer quand il est pris
Toi qui s'dis l'as du continent
Qui sait comment plaire aux marchands
Tous les gens bien commissionnés
Avec qui t'aimes t'acoquiner
Ce n'est qu'un grand mas au soleil
Où tu montres ta voiture de sport
En t'disant je suis le plus fort
Mais t'émerveilles que tes pareils

: Toi l'magouilleur quand tu tomb'ras
J'crois bien qu'personne te retiendra
Et ce s'ront même les officiels
Les plus infidèles


Auteur : Stéphane TERNOISE

Titre de l'oeuvre originale : CHANSON POUR L'AUVERGNAT (Georges Brassens / Ed. Intersong - Paris - 1954)

Pour le PROGRAMME DES OEUVRES DIFFUSEES destiné à la SACEM (formulaire jaune) :
Notez simplement : Chansons pour les magouilleurs (Stéphane TERNOISE)

3) QUAND JE PENSE A...



Une manie de pensionnaire
Moi j'ai pris le parti
De commenter mes sympathies
D'un petit bruit qu'ils disent vulgaire

Quand je pense à Juppé
Je pète, je pète
Quand j' pense à Sarkozy
Je pète aussi
Quand j' pense à Raffarin
Mon Dieu, je pète d'entrain
Mais quand j'pense à Bové
Là je laisse l'air en paix
La pétitude, Pasqua
Ça n'se commande pas

Quand d'autres chahutent un drôle
Je profite des silences
Pour embaumer l'assistance
Me revient souvent l' premier rôle

Les jours de manifestation
Quand lassent les slogans
On entend monter doucement
Cette ronde voix d' la dérision

Durant sa pause l'ouvrier
Au nom du grand patron
Modifie parfois cette chanson
C'est pas moi qui vais le gronder

Et je vais mettre un point final
A ce chant réaliste
En suggérant aux socialistes
D'en faire leur Internationale

PARODIE Auteur : Stéphane TERNOISE

Oeuvre ORIGINALE : FERNANDE (Georges Brassens) copyright :1972- editions musicales 57

Pour le PROGRAMME DES OEUVRES DIFFUSEES destiné à la SACEM (formulaire jaune) :
Notez simplement : QUAND JE PENSE A... (Stéphane TERNOISE)

Vous en souhaitez plus ?
je ne suis pas brassens .com
Je ne suis pas Georges Brassens, avec Chansons pour les magouilleurs et d'autres



Accueil PARODIER les parodies - recevoir gratuitement parodies par mail -



Georges Brassens parodie chanson




Commentaires ouverts en octobre 2014 :

Votre avis, remarque ou autre